Jean-Max Noyer

            Professeur des universités, Université Toulon Var

Co-directeur de la Collection d’ouvrages “Territoires Numériques”, éditions des

Presses des Mines ; Livres parus : Les débats du Numérique (2013); Devenirs Urbains (2014)

Co-Editor-in-Chief , Collection “Intellectual technologies”, ISTE Science Publishing,  London (Wiley pour la publication anglaise)

Ancien enseignant et chercheur associé CREC de l’École militaire de Saint Cyr-Coëtquidan. Il intervient également dans le cadre universitaire et de recherche dans certains pays émergents.

Co-fondateur de la revue SOLARIS – Co-fondateur d’ARCHIVESIC (archives ouvertes en Sciences de l’information et de la communication).

Axes de spécialisation :

> Enjeux stratégiques et géopolitiques des technologies et agencements numériques
> Philosophie et anthropologie des sciences et des techniques

> Digital Humanities

> Big Data / DataMining / Open Data

> Nouvelles formes organisationnelles, évolution des procès de travail couplés aux TIC

Il travaille depuis plusieurs années sur les transformations du procès de travail, sur les technologies intellectuelles émergentes, ainsi que sur les nouvelles formes organisationnelles. Sa recherche porte aussi sur la production, circulation médiatique des savoirs, la question des écritures dans leurs dimensions pragmatiques  et cognitives.  Il poursuit par ailleurs, depuis le début des années 80, des travaux concernant la polémologie et la stratégie théorique, les nouveaux espaces-temps stratégiques. A ce titre, il étudie plus particulièrement les enjeux stratégiques et géopolitiques des nouvelles technologies, dans le cadre de la globalisation. Il porte un regard critique sur l’émergence des nouvelles subjectivités et devenirs bio-techniques. Enfin, il participe au développement, dans divers domaines scientifiques, des mémoires hypertextuelles en réseaux, des modes éditoriaux.

contact : noyer@grico.fr

voir publications associées
Be Sociable, Share!